Charles Dutoit : Chef d’orchestre.

* 7 octobre 1936.

 

Tourné le 27 juillet 2016 à Lausanne.

http://www.plansfixes.ch/films/charles-dutoit/

 

> Deux ans après l'enregistrement de l'interview, l'année 2018 marqura le centième anniversaire de la création de L’Histoire du soldat. Diriger la représentation commémorative à Lausanne, où Ernest Ansermet a lancé l’oeuvre ! Voilà le désir que Charles Dutoit avoue lors du tournage de son portrait, à 80 ans. Mais le mouvement « Me Too ! » lui brisera le cou. <

 

Charles Dutoit, fils de paysan d'Échallens, reçoit l'équipe de tournage à l'Hôtel Beau Rivage, où Igor Stravinsky avait l'habitude de séjourner lorsqu'il avait des concerts à Lausanne. On ne donnerait pas ses 80 ans au chef d'orchestre. Il s’exprime avec vivacité, ses mains sont fortes, ses cheveux n’ont pas blanchi. Charles Dutoit dit qu'il ne pense pas à arrêter ses activités. Pourquoi le ferait-il ? Il est toujours demandé dans le monde entier.

 

Pour les trois prochaines années, les engagements les plus honorables sont à son ordre du jour. Le Festival de Verbier. L'Orchestre symphonique international des jeunes. L'Orchestre philharmonique de Londres. Decca vient de sortir une cassette avec 35 CD : « Dutoit Montréal ». Parmi eux, certains des disques les plus joués au monde. Enregistrements dits de référence : La Valse, Daphnis et Chloé, La Mer, L'Oiseau de feu, Le Sacre du printemps.

 

La liste des enregistrements, des honneurs et des prix est longue. 99 entrées.  Avec l'Orchestre Symphonique de Montréal seul, Charles Dutoit a réalisé 101 enregistrements. L'immense activité du « chef d'orchestre » lui a valu cinq doctorats honorifiques. Plusieurs adhésions honorifiques à vie avec les orchestres les plus renommés d'Amérique, d'Europe, de Chine, du Japon. Charles Dutoit a fait plusieurs fois le tour du monde en avion, visitant les 193 pays du globe. Et tout s'est déroulé comme sur des roulettes. 

 

Dans le portrait que les Plans Fixes transmettent de Charles Dutoit, les facteurs qui l'ont amené au sommet – après Karajan, Böhm, Bernstein et Solti – sont mis en lumière : le naturel des son talent, son charme, son bon sens et son humour. Ce mélange fait qu'on l'écoute avec fascination lorsqu'il raconte son parcours.

 

Il commence dans un village du canton de Vaud. Avec la fanfare. Le jeune de treize ans admire les uniformes, en particulier la décoration du chapeau. (« J'ai toujours été un retardataire. ») Mais quand il apporte le trombone chez soi pour s'entraîner, le père s'écrie : « Ah, non. Cet instrument est trop bruyant » ! Alors, il organise des cours de violon pour son fils. Motif : Ces cours sont gratuits.

 

Ainsi, Charles Dutoit devient violoniste dans un orchestre amateur. Une fois que la répétition est annulée, il peut remplacer le chef, un certain Otto Aebi. Né à Burgdorf, il joue plus tard un rôle important en Suisse. Il dirige l'orchestre à vent Alpina. Il est le compositeur de l’EHCB-Song. Mais Charles Dutoit, quatre-vingts ans, ne le sait pas. Les deux carrières carrières étaient trop différentes. Les musiciens ne se sont pas rencontrés une deuxième fois.

 

Mais avec l'orchestre amateur, Charles Dutoit apprend ce qui qui compte : que l'on puisse expliquer aux musiciens ce qu'ils doivent faire pour que « ça sonne juste ». Au-delà de la technique, il faut trouver le style. Avec cette conception, Charles Dutoit inspire les musiciens. Il les appelle ses amis et il réalise avec eux des prestations extraordinaires - à Berne (où il a dirigé l'orchestre symphonique pendant onze ans), à Lausanne, à Vienne, à Londres, à Genève, à Montréal, à Paris, à New York, à Buenos Aires, à Tokyo, à Verbier ...

 

Ce qu'il recherche dans la musique, Charles Dutoit l’explique au moyen de la Symphonie phantastique. Les pages sont ouvertes devant lui lors de l'enregistre­ment. Il s’agit de reconcilier l'idéal sonore du compositeur, les conditions dans lesquelles l'œuvre a été écrite, et les exigences que la partition impose aux musiciens. En l’entendant parler, on comprend qu'il comprend quelque chose. Il suffit de le suivre. Parce que c'est un homme de génie. Un leader.

 

Avec cette aura, il gagne les orchestres. Le public. Les critiques. Les managers. Personne ne dit qu'il est un frimeur. Qu’il porte un masque. En 2016, à 80 ans, il parle de ses projets. Parmi eux, en 2018, L'Histoire du soldat. Ce serait le sommet.

 

Mais ce sera différent. Le 21 décembre 2017, Jocelyn Gecker de l'Associated Press rapporte que quatre femmes ont accusé Charles Dutoit de les avoir harcelées sexuellement. Six autres femmes répondent : « Me Too » ! Les incidents datent de la fin des années 1970 jusqu'à 2010.

 

Sur la page Wikipédia anglaise, le chapitre « Allégations d'agression sexuelle » couvre deux fois plus d'espace que la biographie de Charles Dutoit. Les rédacteurs notent que la partie est probablement trop longue et trop détaillée. Qu’on pourrait résumer la section. Mais depuis septembre 2018, les détails sont inchangés sur le web : Charles Dutoit « a pressé son genou entre mes jambes dans l'ascenseur de l'hôtel, il s'est pressé sur moi et a essayé de me pénétrer ». – « Il a pressé mes poignets contre le mur et m'a poussée vers le lit. Son pantalon était baissé en une fraction de seconde, et il était en moi avant que je ne puisse cligner des yeux ».

 

Le chapitre « Réaction » énumère la dissolution des contrats et des engagements : Royal Philharmonic Orchestra, Boston Symphony Orchestra, San Francisco Symphony, New York Philharmonic, Philadelphia Orchestra, Sydney Symphony Orchestra, Chicago Symphony Orchestra, Verbier Festival ...

 

Pourtant, sur la page Wikipédia anglaise, la liste des honneurs dépasse les autres chapitres: 27 entrées. Dernière en date : la médaille d'or 2017 de la Royal Philharmonic Society. (Disqualifiée entre-temps.) Mais la liste des prix est encore plus longue : 72 entrées. En outre, la liste parle de deux Grammy Awards et neuf nominations aux Grammy Awards.

 

Mais en tant que « chef d'orchestre », Charles Dutoit ne peut plus être entendu. Ni dans les salles de concert, ni dans les stations de radio.

267 Views
Kommentare
()
Einen neuen Kommentar hinzufügenEine neue Antwort hinzufügen
Ich stimme zu, dass meine Angaben gespeichert und verarbeitet werden dürfen.*
Abbrechen
Antwort abschicken
Kommentar abschicken
Weitere laden